lundi, 19 décembre 2016

L'art appréhendé autrement à Flaran

Les jeunes élèves de seconde du lycée Bossuet de Condom se sont mis dans la peau d'un handicapé pour visiter l'abbaye et ses collections./Photo DDM Daniel Da Silva.
Les jeunes élèves de seconde du lycée Bossuet de Condom se sont mis dans la peau d'un handicapé pour visiter l'abbaye et ses collections./Photo DDM Daniel Da Silva.

Les animations se suivent en chaîne à Flaran pour des visiteurs de plus en plus nombreux. Une conférence du cycle «Les après-midi de l'art» sur l'art cinétique et l'art optique vient ainsi d'être proposée par Myriam Pastor, guide conférencière, en lien avec l'exposition «(M) ondes» par Atsara, présentée au réfectoire, jusqu'au 2 janvier. La présentation de l'œuvre «(M) ondes par Atsara» est l'occasion de revenir sur la naissance de l'art optique et cinétique. Au cours de sa conférence, Myriam Pastor, guide-conférencière, a rappelé les circonstances et sa place dans l'histoire de l'art du XXe siècle.

En suivant, dimanche et lundi, pour la 4e année, la Conservation départementale du patrimoine et des musées du Gers vient d'organiser une journée de l'accessibilité pour permettre à tous, petits et grands, de découvrir l'art et le patrimoine autrement. Cette année, l'accent a été mis sur la découverte par le toucher grâce à deux dispositifs : les transpositions tactiles de tableaux de la collection Simonow réalisées par l'association Artesens, d'Aix-en-Provence. L'occasion de découvrir autrement, du bout des doigts, une marine de Claude Monet, une nature morte de Suzanne Valadon, un portrait de Chaïm Soutine… Juliette Monange et Anne Monceau, les deux animatrices de Flaran, viennent également de recevoir un groupe de l'Association des paralysés de France (APF) conduit par Odile Le Galliotte, directrice territoriale des actions associatives Hautes-Pyrénées et Gers. Ceux-ci avaient amené des fauteuils roulants qu'ont pu essayer des élèves de seconde du lycée Bossuet de Condom, qui se sont ainsi mis dans la peau d'un handicapé. L'initiative leur a permis d'appréhender les difficultés qu'ils rencontrent pour accéder au monde des valides.

Les commentaires sont fermés.