samedi, 07 octobre 2017

Être en situation pour comprendre le handicap

201710062144-full.jpg

Les techniciens municipaux (à gauche) et J.-M. Da Benta (au centre des fauteuils roulants) sur le parcours que leur avait préparé le comité Access 65 afin de mesurer les difficultés que rencontrent les PMR./ Photo A. Maillé.
Article issu du journal " La Dépêche du Midi" du 06/10/2017

À l'occasion de la semaine de l'Accessibilité, le collectif Access 65 a mis en situation de handicap élu et techniciens municipaux de Lannemezan en charge du dossier de l'accessibilité.

À l'initiative du collectif Accès 65, c'est une expérience enrichissante au plan professionnel, mais aussi personnel qu'ont vécue Jean-Marie Da Benta, adjoint au maire en charge du dossier de l'accessibilité ; Laurent Tourreau, technicien ; Norbert Enbum, le directeur des services techniques, et Pierre Duvielh, du bureau d'études. Autant de services de la ville concernés par la mise en œuvre des mesures et aménagement destinés à créer les conditions d'accessibilité au niveau de la voirie, des établissements recevant du public comme les commerces, et des transports.

Sur proposition du collectif Access 65, élu et techniciens se sont déplacés de la mairie au stade municipal, puis du stade à la salle des fêtes. Les uns en fauteuil roulant, les autres en situation d'une personne déficiente visuelle. Ils ont pu mesurer les difficultés à se déplacer en sécurité qu'éprouvent les Personnes à mobilité réduite (PMR). Mesurer combien un tel trajet ne pose aucun problème pour une personne valide, mais peut se transformer en véritable parcours du combattant pour les personnes handicapées. Pour Jean-Marie Da Benta : «Les difficultés à se déplacer dans ces conditions de handicap sont impressionnantes et insoupçonnables pour une personne valide. Cela nous incite à poursuivre nos efforts pour tendre vers une accessibilité totale».


Le chiffre : 4

Associations >Membres du collectif Access. AFM 65, Handi Spina, APD 65, et AVH.


Une action de sensibilisation

«Notre action n'est pas destinée à mettre en exergue ce qui ne va pas ou les points négatifs, indique Bernard Duolé, président d'Handi Spina et membre du collectif Access 65. Mais plutôt de montrer ce qui a été fait et ce qui reste à faire.»

Les participants : Bernard Duolé ; Odile Le Galliotte, directrice Association des paralysés de France du 32- 65 (APF) ; Philippe Dupuy, de l'association Valentin-Haüy ; Jean Grimaldi, bénévole ; Jérémy Élisabeth, bénévole APF ; Muriel Delas, bénévole APF.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.