mercredi, 17 janvier 2018

Un ponton pour personnes à mobilité réduite installé au lac

Un atout supplémentaire pour le tourisme./ Photo DDM.
Un atout supplémentaire pour le tourisme./ Photo DDM.
Article issu du journal "la Dépêche du Midi" du 17/01/2018

Le lac de Mirande et la Baïse attirent depuis longtemps de nombreux pêcheurs, mais avec des abords pas toujours très faciles. Après un gros travail de nettoyage sur les rives de la Baïse par les bénévoles de la Fraternelle, l'Association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique (AAPPMA) locale, c'est la mise en place d'un accès aisé et sécurisé qui était à l'ordre du jour. Depuis samedi, ce poste de pêche est effectif. Un ponton pour personne à mobilité réduite est ainsi installé aux abords du lac. Une réalisation permise grâce au partenariat autour de ce projet entre la communauté de communes Cœur d'Astarac en Gascogne, la mairie de Mirande, la fédération départementale de pêche, la Fraternelle et ses bénévoles. René Loubet, à la fois président de la Fraternelle et de la fédération gersoise, précise : «Désormais, nous pourrons accueillir ces nouveaux pêcheurs ou simplement les pêcheurs qui avaient dû délaisser leur loisir en raison de l'inaccessibilité des sites ou les difficultés pour y accéder». Il manque encore la signalétique et quelques petits aménagements mais, déjà, le poste réservé peut être utilisé. Par ailleurs, le président de la Fraternelle informe que les cartes de pêche sont en vente chez les dépositaires habituels. L'assemblée générale de la Fraternelle est prévue samedi 20 janvier, à 18 heures, à la petite salle André-Beaudran.

Le jeune chef d'entreprise gersois devrait atteindre l'Elysée en fauteuil roulant d'ici une semaine

Edouard, le jeune chef d'entreprise handicapé gersois de 26 ans a quitté direction...l'Elysée./ Facebook @Lefauteuilroulantfrançais
Edouard, le jeune chef d'entreprise handicapé gersois de 26 ans a quitté direction...l'Elysée./ Facebook @Lefauteuilroulantfrançais
Article issu du journal "la Dépêche du Midi" du 17/01/2018

Parti de Lectoure le 4 janvier en fauteuil roulant, Édouard Detrez poursuit sa folle épopée vers l’Elysée. Une destination qu’il devrait atteindre le 24 janvier afin de rencontrer Emmanuel Macron. Son but ? Interpeller le président sur la situation délicate de son entreprise et évoquer le sujet du handicap. 

Son entreprise gersoise Le Fauteuil Roulant français créée il y a trois ans est en effet dans une situation financière délicate. Depuis bientôt deux semaines, entouré de ses parents et de son frère Stephen, Edouard parcourt donc une partie de la France à la seule force de ses bras. Une épreuve qui s’avère douloureuse et qui requiert une grande force physique et mentale.

« J’ai des douleurs constamment. Tous les jours, nous devons rouler avec les éléments : la pluie, le froid… Aujourd’hui par exemple, il y a beaucoup de vent et je dois redoubler mes efforts. »

« La France optimiste »

Malgré tout, à mi-parcours, le jeune homme de 26 ans s’accroche et n’a jamais songé à arrêter. La solidarité et le soutien reçus en fin de journée à chaque arrivée dans une nouvelle ville lui donnent la force de tenir. « Au-delà de la souffrance, il y a chaque jour de très belles rencontres avec de la solidarité et de la chaleur humaine, sourit le sportif. Lundi, à Valençay, dans l’Indre, il y avait 250 personnes pour m’accueillir. Cette aventure me montre la vraie France : la France optimiste, qui va au-delà des difficultés et du handicap. » 

Seul bémol : le financement participatif lancé au début de l’aventure peine à convaincre. « Nous arrivons à peine à 4 000 euros alors qu’il nous faudrait 50 000 euros », déplore le jeune homme.

mercredi, 03 janvier 2018

La traversée de l'espoir, 710 KMS en fauteuil roulant

Periple-2018-L.jpg

DOSSIER DE PRESSE PERIPLE 2018 WEB_6.jpg

4 JANVIER 2018 LECTOURE (32) départ à 10h00

710 kms, 9 départements traversés, 17 étapes, 18 villes et plus d’un million de personnes à rencontrer...

Une première mondiale pour une traversée de l’espoir : Avaler 710 kilomètres en 21 jours sur un fauteuil roulant manuel, du jamais vu et même une première mondiale : un exploit sportif et mental !

Patrimoine : Édouard fera 17 étapes, traversera 18 villes et de nombreux villages fleuris pour partir à la rencontre des Français.

Avec enthousiasme, sur les réseaux sociaux, il mettra en lumière les richesses des terroirs, les trésors du patrimoine qui hissent la France au rang de première destination mondiale.