jeudi, 17 juillet 2014

Rendez-vous au camping de la Dèche sur Mer à Auch les 17 & 18 juillet

 Réagissons ! Agissons  ! STOP à la fabrique de la pauvreté !!!
Nous devons toutes et tous pouvoir vivre dignement
dans la 5ème puissance économique mondiale !
pas de vacances ? pas de répit !

 

Toutes et tous au camping la Dèche sur Mer
Montez votre tente du 17 au 18 juillet
Parking Lissagaray AUCH

Inauguration le 17 à 12h30
Pique nique, animations, concerts...

 

9,4% de familles monoparentales sont pauvres
1 enfant sur 5 est pauvre
2 millions de travailleurs pauvres en France

 

3,6 millions de mal logés parmi elles 700 000 sans domicile personnels dont 133 000 SDF
200 000 personnes vivent dans des conditions misérables (caves, parkings)
3,5 millions de personnes survivent avec l’aide alimentaire (colis, dons de repas, …)
6 millions de personnes vivent avec les minima sociaux
19% des ménages les plus modestes ne sont pas couverts par une complémentaire santé
1/3 de la population ne peut dans les faits avoir recours aux soins pour des raisons de coût, les plus pauvres consultent plus rarement un médecin ou un spécialiste
60 % des français ont renoncé à s'offrir des vacances ou des courts séjours payants
77 % des foyers gagnant moins de 1 500 euros n’ont pas pu s'offrir un hébergement payant pour une escapade d'au moins une nuit en 2013.

Inégalité entre les classes sociales, avec des conséquences pour les plus pauvres sur l’obésité, les maladies professionnelles, l’espérance de vie en bonne santé

1,5 millions de personnes en situation de handicap vivent sous le seuil de pauvreté
1,2 millions de personnes handicapées accèdent difficilement au logement
19 % des travailleurs handicapés sont au chômage (soit 2 fois + que dans la population active)
1 personne en situation de handicap sur 4 ne part pas en vacances

Dans les classes les plus défavorisées (ouvriers, agriculteurs, …) les personnes handicapées sont davantage contraintes de vivre en institution

Faute de moyens financiers, les familles modestes ont plus de difficulté à assurer le maintien à domicile des Z’handicapés

Dites, Hollande ça vous interpelle ?
Le changement cest maintenu ?

 PRÉCARITÉ – PAUVRETÉ : Non, ce n'est pas une fatalité !
Mais des choix et des orientations politiques ouvertement assumés
par la classe dirigeante !

La hausse incessante du chômage, la casse de l'emploi, de la santé, des services publics, du code du travail, de la solidarité, ..., précarisent et appauvrissent toujours un peu plus les travailleurs, les chômeurs, les malades, les personnes handicapées, les femmes, les jeunes, les vieux, ... !

 La crise n'est pas pour tout le monde !

Quand les patrons du CAC 40 ont vu leur salaire augmenter de 34% et que 20 milliards sont offerts aux entreprises, quand on renfloue les banques à coup de milliards d'euros, le SMIC connaît un ridicule frémissement de 0,3% et les allocataires du RSA recevront généreusement quelques dizaines d’euros supplémentaires par an ! Les retraites et autres minima sociaux stagnent au 3ème sous-sol !

LE CHANGEMENT SERAIT-IL REMIS AUX CALENDES GRECQUES ???

pauvreté,précarité,ressourcesVersion audio :
podcast

mercredi, 09 juillet 2014

Bienvenu-e-s à la Dèche-sur-Mer !

Pauvres, précaires, Personnes en situation de handicap, salariés, chômeurs, retraités, :
Bienvenu-e-s à la Dèche-sur-Mer !


Ensemble, refusons la misère dans la cinquième puissance économique mondiale !

Toutes et tous mobilisons nous. Dénonçons la situation et la stigmatisation intolérables !
Toutes et tous au camping de la Dèche-sur-Mer
Du jeudi 17 au vendredi 18 juillet
Parking Lissagaray Auch

INAUGURATION JEUDI 17 à 12h30

Certains se souviennent du jeudi 16 juillet 2009 où nous avions installé pour deux jours notre camping sur la place Lissagaray à Auch !

LaDeche2009.jpg

Nous dénoncions les ressources trop faibles de millions de personnes en France.

La situation n'est pas meilleure, bien au contraire...
LA CRISE, « LEUR CRISE », laisse sur le bord de la route des millions de personnes, sans boulot, sans argent, sans logement, sans accès aux soins, sans, sans sans...
Le chômage ne cesse d'augmenter. Ceux qui ont encore un travail, souvent à temps partiel et en CDD ont du mal à joindre les deux bouts. Les salaires et les retraites stagnent. Le RSA et les minima sociaux c'est la misère...


Anne Marie NUNES

précarité, pauvreté, ressources, AAH, invaliditéVersion audio :
podcast

mercredi, 25 septembre 2013

Réunion du CIH : et les ressources ?

A l'occasion de la réunion du Comité Interministériel sur le Handicap (CIH) le journal La Croix a interviewé Alain Rochon, Président de l'APF et Odile Maurin, représentante du Conseil Départemental de Haute Garonne qui regrettent que le thème des ressources, pourtant essentiel, ne soit pas abordé lors de cette réunion.

Pour lire l'article : en pdf ou directement sur La-Croix.com

visuel-.jpgVersion audio :
podcast

mercredi, 04 septembre 2013

AUGMENTATION DE L’AAH de 1,75% : La précarité demeure !

ReflexeHandicap.jpeg


L’Association des paralysés de France (APF) tient à exprimer sa vive déception suite à l’annonce de Marie-Arlette Carlotti, Ministre déléguée en charge des personnes handicapées, de revaloriser l’allocation adulte handicapé (AAH) de 1,75% au 1er septembre 2013[1]. Cette légère augmentation porte le montant de l’AAH à 790,18€ par mois, toujours largement sous le seuil de pauvreté !

Après une augmentation de 25% durant le précédent quinquennat, cette très légère et unique progression pour 2013 ne constitue pas une augmentation concrète du pouvoir d’achat des personnes en situation de handicap ou malades ne pouvant pas ou plus travailler. En effet, l’inflation de 1,1%[2] et les nombreux autres frais supplémentaires – forfait hospitalier, franchises médicales, fiscalisation des indemnités accident du travail, déremboursement de certains médicaments, hausse du coût des mutuelles – sont largement absorbés par cette hausse de 1,75%.

Par ailleurs, l’APF regrette que le sujet des ressources des personnes en situation de handicap (AAH mais aussi pensions d’invalidité et rentes versées à des personnes en situation de handicap), après avoir été passé sous silence lors de la Conférence nationale de lutte contre la pauvreté en décembre 2012, ne soit ni dans l’agenda du président de la République et du gouvernement, ni inscrit au programme du Comité interministériel du handicap à venir.

Ainsi, l’APF demande avec force au gouvernement de prendre en compte cette question dans le cadre de la loi de finances 2014 afin d’apporter une réponse durable aux personnes en situation de handicap ou malades vivant sous le seuil de pauvreté !

aah,ressources,précaritéAccès audio : podcast

Lire la suite