lundi, 13 juin 2016

Mise en place d’un schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public

 

La loi NOTRe instaure à partir du 1er janvier 2016 la mise en place d’un schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public élaboré conjointement par l’État et le Département, en associant les établissements publics de coopération intercommunale.

Ce schéma doit définir pour six ans un programme d’actions visant à renforcer l’offre de services au public dans les zones fragiles ou en déficit et à accompagner la structuration de ces services sur l’ensemble du territoire.

3 phases constituent cette démarche :

  • une phase de diagnostic prospectif et partagé de l’offre de services, d’avril à septembre 2016.
  • une phase d’élaboration du plan d’actions du schéma (d’octobre 2016 à janvier 2017).
  • une phase de validation du schéma qui interviendra durant le 1er semestre de l’année 2017.

L’élaboration d’un tel schéma est une démarche particulièrement stratégique pour un département hyper-rural comme le Gers.

En complément des réunions publiques, une enquête est lancée auprès des habitants. Elle permettra aux citoyens du Gers d’exprimer leur avis sur la qualité des services du quotidien. A noter que l'examen du questionnaire peut faire l'objet d'un débat au Conseil municipal. Débat qui peut être retranscrit et envoyé au Conseil départemental.

Vous trouverez sur ce lien (Enquête sur l’accès des services au public auprès des habitants du Gers) le questionnaire à remplir en ligne. ATTENTION, vous avez jusqu'au 28 juin !

Si vous rencontrez des problèmes d'accessibilité aux services publics, liés à l'inaccessibilité physique, n'hésitez pas à le mentionner dans les espaces commentaires que vous trouverez tout au long du questionnaire.

LogoEnqte.JPG
Cliquez sur l'image ci-dessus pour accéder au questionnaire en ligne

visuel-.jpg Version audio :
podcast

 

 

 

 

jeudi, 26 mai 2016

Avenir du chien d'assistance face au développement de la robotique d'assistance

Une étudiante réalise une thèse de fin d’études vétérinaires sur l'avenir du chien d'assistance face au développement de la robotique d'assistance.

Pour cela elle réalise une enquête auprès de personnes en situation de handicap, qui ont un chien d’assistance ou qui n’en ont pas. Cette petite enquête en ligne ne vous prendra que quelques minutes et elle est essentielle à la réalisation de son étude.

visuel-.jpgVersion audio :
podcast

mardi, 10 mai 2016

Projet de loi pour une république numérique : Le gouvernement entérine la fracture numérique !

logo_FrceAccess.jpgAlors que le projet de loi pour une République numérique vient d’être voté au Sénat,  le Collectif pour une France accessible dénonce avec force un texte qui exclut de la société des millions de citoyens.

En effet, ce projet de loi amoindrit l’obligation d’accessibilité numérique telle qu’elle était prévue dans la loi handicap de 2005. Le parlement a donc choisi de suivre le gouvernement et de voter pour la fracture numérique ! Une aberration alors que le numérique est censé simplifier la vie de toutes et tous !

De quelle « République » est-il question quand les pouvoirs publics mettent au ban de la société autant de personnes ?

Par conséquent, le Collectif pour une France accessible va interpeller les parlementaires afin de faire saisir le Conseil constitutionnel pour rupture d’égalité.

Pour lire l'intégralité du communiqué de presse

visuel-.jpgVersion audio :
podcast

 

jeudi, 28 avril 2016

30 avril, journée mondiale de la mobilité et de l'accessibilité : Stop à l’immobilisme sur la question des transports !

 

logo_FrceAccess.jpgLa mobilité est un droit essentiel à tout être humain ! C’est le message fort que le Collectif pour une France accessible tient à rappeler à quelques jours de la Journée mondiale de la mobilité et de l’accessibilité.

En effet, force est de constater qu’au XXIème siècle, en France, pour de nombreuses personnes – en situation de handicap, âgées, usagers des transports, piétons, parents avec poussette, etc. –, ce droit à la liberté de déplacement n’existe pas !

L’obligation d’accessibilité des transports publics a été annihilée par la loi du 5 août 2015. Ce texte crée de fait une rupture d’égalité : il ne permet pas de reconnaître aux personnes à mobilité réduite les droits de tous les citoyens à se déplacer en toute liberté, ni de leur garantir au même titre que les autres l’accès aux transports.

Un retour en arrière scandaleux pour le Collectif pour une France accessible qui dénonce cette exclusion pure et simple des personnes à mobilité réduite de la société.

visuel-.jpgVersion audio :
podcast

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire la suite

Lire la suite